sports - débats - commerces - concerts - environnement - expos - solidarités - // média40 vous publie: envoyez vos articles, photos, affiches, invitations, infos à email oliviermartin.sodepsarl@sfr.fr ou via la page facebook Média40 @média40gascogne -

Libellés

Chalosse (426) Département (305) Marsan (190) Tursan (101) Aturin (48) Grenadois (48) Tarusate (31) Côte (12) Dax (7) Espagne (1)

samedi 12 juillet 2014

Réforme territoriale: le président de CPNT dénonce "un rendez-vous raté"!


    Voici le Communiqué de presse de Frédéric NIHOUS, Président de CPNT, Conseiller régional d’Aquitaine rédigé à Pau le 10 juillet 2014 au sujet de la réforme territoriale en cours d'examen à l'Assemblée nationale

    "Frédéric NIHOUS, président de CPNT et conseiller régional d’Aquitaine, exprime sa consternation face à la nouvelle carte régionale concoctée, là bas à Paris, sur un coin de table ou de bureau, loin des réalités et attentes locales, et décidant que dorénavant, le sud-ouest s’étendrait au limousin... mais pas aux Charentes ou à midi-Pyrénées! Heureusement, le ridicule ne tue pas. Que peut avoir comme justification et raisons historiques ou économiques un mariage entre l’Aquitaine et le Limousin?

Frédéric Nihous, ancien candidat 
aux présidentielles de 2007
photo: affiche électorale 2007 (DR)

    "Loin d’un débat clochemerlesque que ne mérite pas une réforme territoriale nécessaire pour la redynamisation des territoires, les orientations actuelles sont tortueuses, mauvaises et vouées à l’échec, au rejet des populations. De là à penser que son formatage actuel ne répond qu’à des considérations politiciennes et électoralistes, il n’y a qu’un pas... que je franchis!
    "La configuration et les développements et projets économiques et culturelles font travailler depuis longtemps l’Aquitaine avec Midi-Pyrénées, surtout ses départements montagnards. Il en est de même avec les deux Charentes qui, de surcroît, ont manifesté leur volonté de se raccrocher avec l’Aquitaine. Et ça fonctionne!
    "Alors pourquoi le débat parisien le renie, le refuse et préfère le collage artificiel de deux régions que la logique ne voit pas ensemble et que le raisonnement financier et structurel désigne comme un futur gouffre financier? Ils font une erreur colossale et rate le grand rendez-vous des territoires.
    "Le rapporteur de la loi sur cette réforme territoire à l’Assemblée nationale est un élu... d’Île de France; comme ses collègues de cette république du périphérique, il n’arrive pas déjà à s’accorder sur le schéma du grand Paris et il vient expliquer aux régions de France, aux départements les plus ruraux, ce qui serait bon pour eux, au nom de la sacro-sainte pensée unique francilienne !
    "Cela ne peut fonctionner; pire, c’est contre-productif car va braquer les populations et les territoires contre une idée, la réforme territoriale, nécessaire et indispensable; elle est malheureusement dévoyée par les calculs de boutiquiers et le mépris des élites décisionnaires nationales qui s’obstinent à ne pas écouter, ni entendre les attentes de la France d’en bas, celle qui a les pieds dans la réalité et... la tête dans le bon sens! le projet gouvernemental rate au final ce grand rendez-vous avec la France des terroirs, celle qui s’appuie sur ses racines pour préparer un avenir serein."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire